Hôtel de ville de Bolton-Est

| par
Ville : Bolton-Est
Catégorie : Patrimoine bâti
Crédit photo : Gregory Kilroy, Boston

Situé près d’un carrefour routier et face à la rivière Missisquoi, l’Hôtel de Ville de Bolton-Est est un édifice remarquable. Il est encore le centre de la petite municipalité. Construit en 1867-1868, le bâtiment adopte l’architecture néoclassique des pionniers de la Nouvelle-Angleterre.  Le bois s’impose : il abonde dans la région, et le hameau dispose d’une scierie. Toutefois, les maigres ressources locales ne peuvent expliquer la construction de pareil bâtiment dans une agglomération dépourvue de toute église et d’un bureau de poste.

C’est que, en 1855, la Loi des Municipalités et des Chemins du Bas-Canada entraîne la création de la Municipality of the Township of Bolton. Les rencontres du Conseil ont d’abord lieu dans des lieux divers : écoles, auberges ou hôtels. Puis la communauté estime qu’il faut un Town Hall. Bolton Centre est choisi en raison de sa localisation centrale.

La construction se fait dans un contexte de grand optimisme. En 1865, la découverte, puis l’exploitation d’une mine de cuivre à quelques kilomètres provoquent un boom minier : en quelques années, des centaines d’ouvriers travaillent à la mine; puis un premier chemin de fer est construit. L’industrie forestière prend aussi de l’expansion. Enfin, un bureau de poste est ouvert en 1867, nommé Kimbolton; on le renomme Bolton Centre, en 1868.

Le nouvel Hôtel de Ville participe à cet optimisme : une souscription rapporte 479,00 $; et c’est par corvée qu’on obtient le bois nécessaire et qu’on construit l’édifice.

Le bâtiment, qu’on dénomme Town Hall ou Town House, est multifonctionnel. Il doit répondre aux besoins d’espace civique et communautaire : administration et cour municipales, culte dominical, danse et concerts, rencontres publiques, etc. Il comprendra aussi une école. Précisément, fin 1867, les commissaires scolaires offrent 350,00 $ pour l’aménagement d’une grande pièce. Le rez-de-chaussée comprendra donc une école à classe unique, profitant d’une fenestration abondante.

Rapidement, l’essor du hameau et du Canton s’arrête. La mine de cuivre ferme en raison de la chute du prix du cuivre et de l’épuisement des filons de surface. Quelques décennies plus tard, le chemin de fer ferme à son tour. Puis, entre 1876 et 1939, la municipalité subit quatre démembrements qui réduisent sa superficie et coupent tout accès au lac Memphrémagog.

Alors que l’industrialisation entraîne la croissance de plusieurs villes des Cantons-de-l’Est, Bolton-Est demeure largement en marge de la croissance économique et démographique.

Cependant, la marginalité relative du lieu a probablement contribué à préserver cet édifice, , l’un des plus beaux bâtiments publics des Cantons-de-l’Est.

L’Hôtel de Ville a été désigné Lieu historique national du Canada en 1984; et cité comme Bien patrimonial par la Municipalité en 2012.


Source : Patrimoine Bolton Heritage, par Serge Wagner

Ajouter des descriptions historiques

Afin de favoriser du contenu riche et constructif, chaque complément historique soumis pour cette fiche sera signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur et devra être approuvé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.