Pointe Merry

| par
Ville : Magog
Catégorie : Lieu historique
Crédit photo : Jessica MacDonald

En 1909, la Ville de Magog achetait de la succession Merry pour la somme de 5 406,25 $, un immense terrain en bordure du lac et de la rivière Magog. L’objectif de cette acquisition était d’en extraire la pierre et le gravier requis pour la construction de rues et de chemins, avec l’intention d’y aménager un parc public.

Jusqu’en 1910, plusieurs citoyens allaient y faire brouter leurs animaux. En janvier 1909, sous l’initiative de plusieurs citoyens, dont E.D. Smith, John Marshall et John Donigan, le Magog Boating Club était mis sur pied et devenait rapidement le Memphremagog B.C. En 1910, le Club était autorisé par la ville à y ériger des cabanes à chaloupes et à yachts, et pendant quelques années, la Pointe Merry sera le site de ses activités.

En 1928, sous l’influence de la Chambre de commerce, un chemin d’accès était entretenu et des lumières électriques y étaient installées.

Dès 1936, grâce aux chômeurs bénéficiaires du « secours direct », on débutait l’aménagement d’un parc et en 1938-39 un mur de béton de soutènement était érigé.

En 1940, Mgr Origène Vel, curé de la paroisse Sainte-Marguerite-Marie, fondait à la Pointe Merry le camp de jour de l’œuvre des Terrains de Jeux (O.T.J.) qui était une colonie de vacances pour les jeunes.

En 1956, on y construisait un restaurant et une bâtisse avec une quarantaine de cabines pour baigneurs. La famille MacPherson, qui y opérait un important moulin à scie depuis le début du siècle, déménageait ses activités dans le parc industriel en 1965.


Source : Société d’histoire de Magog, hiver 2001.

Ajouter des descriptions historiques

Afin de favoriser du contenu riche et constructif, chaque complément historique soumis pour cette fiche sera signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur et devra être approuvé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.